Endoctrinement et Tolérance.

Aller en bas

Endoctrinement et Tolérance.

Message par Aegis One le Mar 28 Mai - 14:23













>> COMMANDE : Recherche : Keith Lewis
Confirmation : Oui Non

...
>> cmd : Recherche confirmée
...
>> cmd : Sélectionner le Dossier

>> Dossier n°1 Dossier d'information du Sujet 161
>> Dossier n°2 Dossier Historique du Sujet 161

>> Dossier n'1 Sélectionnée

Identification de l'article
Classification de l'objet : Confidentiel
Distribution : Mot de passe / Confidentiel / Restreint
Chaine de Traçabilité : NavSpecWeap//Spartan-II Program//ª ONI//Sect3//FILES//CONFIDENTIEL//AC[9]//_KL.161
Instruction de Traitement du Dossier :
Test ADN Et Rétinien Requis / En Observation Sous La Surveillance De Gardes Et D'intelligence Artificiel De Classe Alpha / Protocole de cryptage Pourpre 7 / Identifient Et Mot De Passe Requis




Cmd : ONI/TTP://SECTION/3/CONFIDENTIEL_FILES/ONI/KEITH-161.//_V2.161_KL
...
...
Fichier trouvé. Accréditation de niveau 9 requise.
...
Veuillez entrer vos identifiants et mot de passe.

LOGIN :
PASSWORD :

Identification acceptée.
Bienvenue, Professeur Foster
Ouverture du fichier en cours.
...
...



SPARTAN II CANDIDATE ASSESSMENT PROGRAM V2.213.161_KL
Dossier de surveillance du sujet Keith Lewis, membre du projet rattaché à la NavSpecWeap
Nom : Lewis
Prénom : Keith
Nom de code : Umbra VI
Appelation : Keith
Affiliation : Confidentiel
Affectation : Black Team / Reach / Epsilon Eridani. /
Niveau D'accréditation ONI : 9
Niveau D'accréditation UNSC : 9
Groupe Sanguin : AB+
Àge : 15 ans [ Cryogenisation non prise en compte ]
Dernière Mission : Opération "Meteor Ring"
Signes Vitaux : Normaux
Niveau de Stress : Normal


Numéro de Recrue Militaire : K-16
Matricule Militaire : 13022 - 70161 - KL
Date et Lieu de Naissance : Terre / Londres / 07/05/2511
Taille : 2,22 mètre
Peau : Claire
Cheveux : Noir
Yeux : Bleu
Grade : Agent de Renseignement
Temps passer en Cryogénisation : N/a
Signe Particulier : N/a
Maladie Spéciale : N/a
Armes : Deux pistolets M6C - Une mitraillette SMG 7S - Un fusil de combat DMR - Un Fusil Sniper SRS99D AM - Un couteau de combat. Il a toujours sur lui sa lame et ses deux M6C, et choisit une arme plus lourde dépendamment des missions.

>> Dossier NavSpecWarCom N°161 :

>> Aptitudes :

Rapide, précis, froid et extrêmement efficace au combat, n'est pas très loquace sauf avec ses congénère Spartans, il constitue presque à lui seul, le bras armé du SRN

>> Vaccins :

HEP A-D/DTAP-X
MCV-TRANS.
HIB/PVC-A. PSTF.
IMV-D. IMV-D.
MMR-V-TVA. AUTRE

>> Scores aux Tests :
161QUOTIENT INTELLECTUEL. FINCHY-FRANKS
0,89RECONNAISSANCE DE FORMES BETA-SEPT
97%INDICE EXISTENTIEL CAPENTER
138%VALEURS SCOCIO-NORMATIVES
Alpha-OmegaMARQUEURS D'APTITUDE LINGUISTIQUE YANG-LING
352SCORES COMBINÉS DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHÉMATIQUE
161SCORE SPATIAL ABA [ RELATIF ]
1.75VALEUR KINESTHÉSIQUE/NATHAN/JIGS
>> Dossier de Candidats :
PrénomNomSexe
KeithLewis H F
Date de naissance Lieu de naissance [ ville ]
07/05/2511 Londres
Ville Colonie/Région
CONFIDENTIEL Reach
STATUT
SÉCURISÉ ET GEO-LOCALISÉ


Certifiée par Jack Foster


>> Remarque :

Le sujet 161 à parfaitement répondu de façon très positive aux augmentations Spartan-II
>> Ossification par le carbure et la céramique
>> Injection visant à améliorer les tissus musculaires
>> Implant thyroïdien catalytique
>> Renversement capillaire occipital
>> Supraconduction fibreuse des dendrites neuraux




>> COMMANDE : Recherche : Dossier Keith Lewis
Confirmation : Oui Non

>> 2 Dossiers trouvés :

>> Dossier n°1 Dossier d'information du Sujet 161
>> Dossier n°2 Dossier Historique du Sujet 161

>> Dossier n°2 Sélectionnée
Ouverture du fichier en cours.
...
...




>> Biographie

Information complémentaires.
Keith Lewis, candidat numéro 161. Naissance le 07/05/2511, Londres, planète Terre. Profession de la mère : Neurologue. Profession du père : Historien.

Cliquer pour ouvrir le Dossier Historique du sujet 161:



Londres - Planète Terre
Système Solaire
27 Août 2517
16 heures 26


" Les naines n'ont que le temps d'entrevoir ces mastodontes qui leur tombent dessus par centaines, les défoncent, les aplatissent, les broient. Les mandibules hypertrophiées plongent dans le tas, broutent et remontent, chargées de pattes et de têtes sanguinolentes qu'elles font craquer comme de la paille. "
Keith étendit ses jambes devant lui et quitta, avec regret, les lignes de son livre pour quelques secondes. Assis contre le marbre froid d'un pilier soutenant la toiture du préau de la cour de récréation, le jeune garçon s'intéressa à un groupe d'enfants de son âge. Une dizaine d'entre-eux gesticulaient joyeusement autour d'un même ballon, source de toutes les envies. Quiconque s'en emparait devenait souverain du royaume. Le ballon, joyau et arme de la couronne, lorsqu'il touchait un courtisan et que celui-ci, ne parvenait pas à le rattrapait, était purement et simplement envoyé aux oubliettes. Mais lorsque le ballon trouvait un autre arme, le Roi cédait son trône. Rien de très compliqué, une sorte de balle au prisonnier sans équipe, et sans prisonniers. Un seul gagnant. Keith appréciait beaucoup ce jeu, et ses dynasties semblaient ne jamais s'éteindre. Il retourna finalement à son combat de fourmis, où un pied humain dans la fourmilière pouvait anéantir des siècles de travail d'une même civilisation.
" Panique totale. Les naines terrorisées se heurtent et se piétinent, certaines s'entret… " A l'unisson, les cordes vocales pré-pubères des garçons vibrèrent et déconcentrèrent Keith par la même occasion, qui lâcha un soupir de mépris. Les pauvres jeunes âmes s'étaient agglutinés au grillage qui les séparait de l'extérieur, de la liberté. Le ballon avait gagné cette même liberté en perdant tout maître. Sans lui, tout le monde finissait aux oubliettes, le jeu avec. Keith discerna deux silhouettes qui semblaient émerger de la foule affolée. Le couple se trouvait derrière le treillis métallique. Un homme, habillé sobrement. Et une femme, plus excentrique, qui portait un chapeau. Le genre de couvre-chef que sa mère détestait. Le groupe d'enfant réclamait leur ballon, qui avait atterri juste derrière l'homme. Celui-ci recula et ramassa le ballon. Keith le voyait mal partir en courant, le ballon sous le bras. Il se désintéressa de l'action et se leva pour continuer de lire un peu plus loin. Dans quelques minutes, il allait pouvoir rentrer chez lui.
" … uent. Les tanks belokaniens, ayant ainsi peigné la piétaille naine, l'ont dépassé dans leur élan … "
Encore une fois, il dût s'arrêter, sans réellement savoir pourquoi. Il se mordit les lèvres et pour une raison inconnue, il se retourna. Le ballon devait fortement apprécier le Roi légitime, pour fuser à cette vitesse vers son visage. Ou l'homme était simplement bien maladroit. Peu importe, avec une rapidité fascinante pour un si jeune humain, Keith attrapa le ballon de sa petite main, et le renvoya - allez savoir pourquoi - de toutes ses forces vers le groupe d'enfant. Le projectile percuta le menton d'un garçon, et rebondit contre nez d'un autre. Il fallut peu de temps pour que les deux victimes s'écroulent en pleurant. Keith se gratta innocemment la joue. Une sonnerie stridente résonna dans l'espace de jeu, évitant au petit génie d'avoir de nouveaux problèmes. Ravi, il se rua vers la porte de sortie.N'habitant pas très loin, et ses parents estimaient à juste titre qu'il pouvait rentrer seul. Alors que tout autour de lui les progénitures réclamaient à leur géniteurs de quoi calmer leur faim, Keith se rendit compte que l'homme et la femme qu'il avait aperçut derrière le grillage se trouvaient désormais à quelques mètres devant lui. Instinctivement il alla à leur rencontre.
La femme portait une longue robe un peu trop rose aux yeux du jeune garçon, et l'ombre de son chapeau lui cachait une bonne partie de son visage. Sur sa droite, l'homme aux traits durs, et aux cheveux coupés très court le toisait froidement.
Le couple ne plaisait guère au petit Keith. La femme lui tendit une main qu'il ignora.


- Bonjour toi, commença-t-elle.
- Bonjour vous, se contenta de répondre Keith.
- Je ne sais pas si tu nous à vu, tout à l'heure, mais nous te regardions. Et d'ailleurs, mon ami s'excuse pour la balle …
- Difficile de ne pas vous remarquer avec ce genre de … couleur, fit-il, en la désignant du menton. Et ce n'est pas grave, je n'ai, personnellement, rien de cassé.
- J'ai connu des garçons plus polis, remarqua le docteur.
- Ma mère m'a apprit à ne pas faire confiance à des inconnus. Je suis poli avec les personnes que je connais.
- Je vois … Nous te regardions, donc. Mais, pourquoi ne jouais-tu pas avec les autres garçons ? Tu as pourtant l'air doué.
- Il m'arrive de jouer avec eux. Mais de moins en moins, ces derniers temps … lâcha-t-il dans un soupire.
- Et pourquoi ça ?
- Je crois qu'ils n'aiment pas beaucoup le fait que je sois tout le temps roi. Mais ce n'est pas très grave, je m'ennuie quand je joue avec eux. Je préfère lire.
- Oh … Et que me dirais-tu si je te proposais de gagner un livre ?
- Que je suis intéressé.
- Bien. Je suppose que tu connais le jeu Shifumi ?
- Oui.
- Bon, et bien, tu vas jouer contre mon ami.
- D'accord.


La première épreuve du Docteur Halsey consistait à faire le tri sur cent cinquante candidats. Elle ne pouvait tester qu'une chose, la chance.
Le lieutenant Keyes cacha sa main droite dans son dos. Keith fit de même. Il savait qu'il allait gagner. Mais il voulait essayer quelque chose. Quelque chose de plus amusant.
" Shi… fu … mi ! "
Papier contre papier. Keith ne sourcilla pas.
" Shi … fu … mi ! "
Pierre contre Pierre. Keith sourit.
" Shi … fu … mi ! "
Papier contre Papier. Keith lâcha un petit rire.


- Décidément. Tu fais exprès de copier mes gestes ? demanda ironiquement le Lieutenant.
- C'est pas très compliqué … Vous choisissez votre signe avant de montrer votre main. Moi, je le choisis au dernier moment, après avoir vu votre signe. Faire la même chose que vous est plus drôle que de gagner tout de suite.
- Impressionnant, intervint le Docteur. Si tu veux le livre, gagne la prochaine manche.


Elle était sceptique. Mais le doute disparut lorsque que quelques secondes plus tard, le ciseau de Keith tranchait la feuille du Lieutenant. Ce garçon était l'un des derniers candidats qu'elle approchait, et pourtant, il réussit à la surprendre.


- Bravo à toi …
- Keith.
- Oui, se contenta-t-elle de répondre, en souriant.
- J'ai gagné un livre, non ?
- Oui oui, tiens. Lis le bien, il te sera utile. Nous te laissons tranquille, au revoir, et à bientôt.
- Au revoir madame. Au revoir monsieur.


Elle fouilla rapidement dans son sac, et en sortit un ouvrage presque entièrement noir, qu'elle lui donna, avant de tourner les talons. Immobile, le petit garçon regardait les deux adultes s'en aller. Il ne savait trop quoi penser de cette rencontre, mais n'en raconterait rien à personne.
Ses mains caressaient la reliure du livre où figuraient en lettres d'or le titre de l'oeuvre : " La bataille des Thermopyles. "

Londres - Planète Terre
Système Solaire
2 Septembre 2517
03 heures 45

Keith était seul. Il ne voyait rien. Un voile de ténèbres s'était emparé de son monde. Tout était si noir qu'il se crut aveugle. Ses pieds s'enfonçaient dans le sol. Pour survivre, il devait avancer. Avancer encore, toujours avancer. Durant plusieurs heures, il tira sur ses jambes dans le seul but de ne pas finir dans les entrailles de la terre. Puis finalement, il percuta une colonne. Il passa ses doigts sur la pierre qui lui sembla sculptée, s'apercevant au même moment que le sol n'était plus dangereux. Il recula de quelques pas, et leva la tête. Une torche qui, bizarrement, n'était pas présente une minute plus tôt. Elle éclairait une gravure. " Lasciate ogne speranza … " Deux autres mots, trop flous pour être discernés. Ce bout de phrase ne lui était pas inconnu. Il voulu sonder son esprit, et tirer le bon tiroir de son armoire, mais il se rendit compte que le pilier avait un jumeau. Un siamois. Les deux frères étaient reliés et formaient une arche. Keith se contenta de la traverser sans se poser plus de questions. Au loin, il vit une autre torche. Autour d'elle, plusieurs enfants, immobiles, attendaient la venue de leur nouveau frère …

Keith ouvrit brusquement les yeux. C'était un rêve. Et la réalité n'était pas plus belle. Deux hommes le fixaient. Il ne les connaissait pas. Et il eut peur. Surtout lorsque l'un des deux hommes pointa sur lui une longue aiguille. Par réflexe, il se releva. Sa main droite frappa le bas ventre du plus dangereux, sa main gauche frappa le bras armé. L'aiguille repoussée s'était finalement fichée dans l'épaule de l'autre homme, qui s'écroula. Keith se glissa sous le bras tendu de celui qui lui voulait du mal, et bondit jusqu'au bout de son lit. Un autre saut, une couverture qui s'enroule autour d'un pied, une chute, une roulade, et il se retrouva devant la porte grande ouverte de sa chambre. Mais ce qu'il pensait être un échappatoire se révéla la gueule grande ouverte du Loup. Cette fois, ce ne fut pas une colonne de pierre qu'il percuta, mais bien un humain. Immense, qui recouvrait tout l'encadrement de la porte. Puis, plus rien.



En orbite basse de la planète Reach
Système Epsilon Eridani
10 Septembre 2517



- En vertu du Code Naval 45812, vous êtes par la présente enrôlés dans le Projet Spécial du CSNU, nom de code SPARTAN II.


Brusquement, on l'avait arraché des bras de Morphée, pour lui faire recracher un liquide translucide qui avait séjourné plusieurs jours dans sa trachée. L'homme qui l'avait réveillé fut le premier sur la liste des personnes qu'il allait détester, durant sa formation de Spartan. Keith prit un malin plaisir à le lui faire comprendre, en régurgitant le contenu vide de son estomac, sur les bottes de l'instructeur. Quelques courtes minutes plus tard, il se retrouvait là, assis dans les gradins d'un amphithéâtre dont les murs n'avaient rien à envier à ceux d'un hôpital. Le sommeil lui brouillait encore les sens, mais soucieux, il jeta un oeil à sa droite. L'instructeur en treillis de camouflage le fixait. Keith plissa les yeux et ne lut rien d'autre que les mots " pantin idiot " dans le regard du militaire. Son avis n'était pas très objectif.
Il tourna la tête. A sa gauche, un autre homme. Puis finalement, son attention se porta par dessus sa propre épaule. Il était au premier rang, et derrière lui, il vit plus d'une soixantaine d'enfants de son âge. Garçons, filles, ils avaient tous le regard vide, souligné par des cernes. Il s'imagina avec une mine pareille … Sa mère l'aurait enguirlandé. " Regarde donc la tête que tu as, à force de veiller jusqu'à pas d'heure ! " Un sourire étira ses lèvres. Le sourire perdura, quand l'enfant se rendit compte qu'il ne comprenait absolument rien à ce qui se passait. C'était quelque chose de nouveau, pour lui. Habituellement, il voyait tout, il savait tout du haut de ses 6 ans. Là, il n'était qu'un pauvre gosse perdu au milieu d'une grande salle.


- Vous avez été rassemblés ici pour servir. Vous serez entraînés …


Suspendu aux lèvres de la femme qui se tenait à l'estrade, accompagnée d'une autre femme - étrangement bleutée - et d'un homme, Keith sursauta presque. Il reconnut la femme qu'il avait rencontré quelques jours plus tôt. Ou quelques semaines. Voir quelques mois … Il était complètement déboussolé. La lumière des spots au-dessus d'elle se réfléchissait sur sa blouse blanche. Keith l'observait attentivement, et l'espace d'une seconde, la vit grelotter. Lui même frissonna en lorsqu'il ressentit la morsure du froid qui envahissait la salle. Toutes les phrases de la scientifique étaient ponctuées d'un lourd silence.


- … et vous deviendrez ce que l'on peut obtenir de mieux de vous. Vous serez les protecteurs de la Terre et de toutes ses colonies.


L'effluve d'une histoire digne de trôner au sommet de la bibliothèque de son père flottait dans l'air. Une histoire plus grandiose que celles qu'il avait déjà lu. Une histoire où il serait l'un des personnages principal.



Complexe militaire - Planète Reach
Système Epsilon Eridoni
24 septembre 2517
05 heures 30



- DEBOUT RECRUES !

Caché sous sa couverture, Keith tentait de fuir la voix de l'Adjudant. Cruelle, elle traversa le tissu pour lui rappeler qu'il n'était plus qu'un pantin. Un jouet de l'armée, qui allait devoir attendre des lustres avant de pouvoir, un jour, quitter son lit après le Soleil. La douceur d'un réveil " normal " lui manquait cruellement. Tout ce vacarme raviva en lui un affreux mal de crâne. Il haïssait les personnes bruyantes. Il caressa des doigts l'espoir qu'un jour il aurait l'occasion de se venger de l'Adjudant-Chef.
Keith sentit une main se poser sur son épaule. Dieu merci, une petite main, et non pas l'énorme poing de l'un des militaires qui étaient rentrés en trombe dans la chambre. Une petite voix contrasta avec les cris de Mendez, qui venait de se présenter.

- Tu vas te faire frapper si tu ne te lèves pas tout de suite …

Kim. Il fit sa connaissance la veille. Kim l'avait abordé, et elle fut la seule personne à qui il parla durant la soirée. Il l'apprécia rapidement, reconnaissant en elle quelqu'un de bien plus intéressant que le reste des enfants de son âge. Comme tous les enfants candidats au Projet Spartan-II, elle était loin d'être idiote. Ils étaient tous, comme lui, supérieurs génétiquement.
Terrienne, comme lui. Anglaise, comme lui. De Portsmouth.
La brutalité du choc d'une matraque contre le corps d'un enfant résonna dans toute la chambre. Préférant s'éviter ce genre de châtiments, Keith sortit de son lit, éprouvant une certaine empathie pour la pauvre victime.
Le petit terrien se trouvait debout, droit comme un i, lorsque l'Adjudant-Chef arriva à son niveau. Respecter les ordres, sans émettre la moindre objection … Ce n'était pas au goût du Londonien. La personnalité de Mendez n'était pas difficile à cerner, et Keith crut apercevoir une étincelle d'approbation dans ses grands yeux d'ébène. Une fois l'homme-bête quelques mètres plus loin, Keith s'attarda sur la chevelure de Kim. De longues mèches brunes s'entrelaçaient autour de son visage angélique. Une aura, fière, presque insolente, se dégageait de la jeune fille. Elle était minuscule face à l'Adjudant-Chef, mais Kim faisait preuve d'une prestance qui impressionna Keith. Elle brillera sur les champs de bataille. Lui, agirait dans l'ombre, pensa-t-il. Il remarqua alors que la flammèche d'approbation ne lui était surement pas destinée. Son égo n'apprécia guère. Les adultes lui offraient un peu plus de respect et d'admiration du haut de ses talents, d'habitude.
L'adjudant-chef Mendez continua de parler. Des bribes de mots parvinrent aux oreilles distraites de Keith. Il présenta les tenues anthracites caractéristiques des petits soldats où de blanches lettres formaient leurs prénoms, tous accompagnés d'un numéro. Trois chiffres. Finalement intéressé, il ouvra discrètement son coffre du pied. Keith-161. Il aurait préféré un autre nombre.
Le rugissement d'une décharge électrique interrompit ses pensées. La victime ? Un certain John-117, d'après le haut de jogging que tenait dans la main le bourreau. Touché par l'arc électrique, l'enfant se retrouva paralysé sur son lit. Keith serra les dents. John faisait une tête de plus que lui, et représentait, à cet instant, l'incarnation de leur impuissance. L'amère sensation de ne rien pouvoir faire face à ce sadisme gratuit lui brûla la gorge.


Les bottes enfoncées dans l'herbe humide, Keith patientait. Les premiers rayons de soleil transpercèrent les nuages matinaux pour révéler au groupe d'enfants l'étendue de leur terrain d'entraînement, qui s'étendait, sans fin, disparaissant dans la brume. Keith souffla un nuage de vapeur qui flotta quelques secondes devant lui, avant de s'évanouir.
Les aboiement de d'Adjudant-chef Mendez agirent comme des tambours de guerre. Etonnamment rapidement, le groupe d'enfants se divisa en cinq rangées. L'échauffement commença. L'activité physique n'avait rien d'une torture pour Keith mais il accepta difficilement qu'un inconnu se permettent de tant lui hurler dessus. Alors que ses camarades sautillaient, lui ne bougea pas d'un pouce. Kim n'était pas loin, et elle le fixa d'un air soucieux. Keith se concentra sur les lèvres de celle-ci. Elle l'insulta discrètement d'idiot. En moins d'une seconde, prenant pour cible le dos du numéro 161, une matraque pourfendit l'air. Keith s'y était préparé. La violence semblait, aux yeux des instructeurs, être un bon instrument d'apprentissage. Il se baissa. Le métal l'effleura amoureusement, mais l'effleura seulement. Des regards pleins de surprise se posèrent sur lui. Le regard des militaires, et celui des enfants. Sans réellement le vouloir, il avait attiré l'attention de tout le monde. Il n'eut le temps d'afficher un sourire. Manque de vigilance, et second coup. Cette fois, porté à l'estomac, qui le jeta au sol. Ses plaintes heurtèrent le coeur d'acier de son instructeur, qui les ignora totalement.


- Obéis aux ordres, recrue.


Malgré l'expérience désagréable, Keith se permit un sourire en coin causé par la frustration de ne pouvoir se permettre la moindre réflexion sur l'hideux visage de son instructeur. Sa langue en brûlait d'envie. Il se releva, s'étira, puis imita les autres. Kim leva les yeux au ciel, presque amusée.
Une éternité dura. Des sauts, des flexions, d'autres sauts, d'autres flexions.


- Repos, souffla finalement Mendez.


Tous ces exercices, et le coup de matraque suffirent à Keith pour vomir. Il se découvrit un talent pour la visée. Des restes du dîner de la veille se jetèrent sur les bottes de son instructeur. C'était la deuxième fois, en peu de temps. L'aversion entre Keith et son instructeur s'installa définitivement. Keith avait déjà hâte de commencer les entraînements au combat rapproché, où ses poings dialogueraient avec les parties génitales du militaire.
Quel délice que d'apercevoir la fin des exercices physiques après ces nombreuses heures de douleur. Ils firent la connaissance de Déjà, l'Intelligence Artificielle qu'ils avaient aperçu lors du premier discours du Docteur Halsey. Elle leur parla de la bataille des Thermopyles que Keith connaissait presque par coeur grâce au livre que le Docteur lui avait offert. Il l'avait dévoré, avec beaucoup d'intérêt. Mais Déjà apporta un lot de détails sur la bataille et sur le peuple Grec qui le passionna. Il mena sa propre bataille, contre le sommeil que son corps réclamait. Son esprit, lui, était avide de connaissances. Il lutta pour boire les paroles de l'IA. C'était bien la seule personne qu'il appréciait réellement avec Kim, depuis son arrivée sur la planète Reach. Et " personne " n'était pas réellement approprié …
La fin du cours et la pause de dix minutes qui l'accompagna eut le même effet qu'un don du ciel. Tous en profitèrent pour essayer de se reposer. Mais la journée n'était pas finie. Elle était loin de l'être. La fin des exercices physiques ? La bonne blague. Mendez ne manqua à personne.


- Il est temps pour vous de découvrir le terrain de jeu, fit Mendez.


Les enfants s'approchèrent, et comprirent durement le sens du mot " jeu " pour l'Adjudant-Chef. Trois kilomètres plus loin, une forêt de poteaux, de cordes, de plates-formes, formaient un labyrinthe pour les rats de laboratoire qu'ils étaient devenus.


- Une vraie … partie de plaisir, ironisa Kim.


Mendez donna quelques instructions. Keith comprit rapidement ce que préparait l'Adjudant lorsqu'il leur intima de former trois colonnes. Il se positionna à la gauche de Kim. Ainsi il formèrent avec un autre garçon, une équipe de trois. Ils avaient pour objectif de faire sonner une cloche qu'on avait accroché sur un poteau haut d'une trentaine de mètres, selon Keith. Quelques précisions plus tard, l'épreuve commença. Les enfants se ruèrent dans le labyrinthe. Quelques pas, puis Keith s'arrêta. Kim se retourna.


- Non non, là j'accepte pas que tu te mettes à jouer aux rebelles.
- C'est pas ce que je comptais faire.
- Qu'est ce que vous faites, ils prennent de l'avance, on va arriver les derniers ! intervint le dernier membre de l'équipe, un peu plus grand que Keith, les cheveux noirs, brossés vers l'arrière.
- D'après ta magnifique tenue, tu t'appelles Erik. Je suis Keith, elle est Kim. Et, si vous permettez que je prenne les commandes pour cette épreuve … Ne pas confondre vitesse et précipitation, n'est-ce pas ?
- J'ai déjà faim, je ne veux pas manquer mon dîner. Je vous laisse, répondit Erik.
- Non non non, attends attends. Cinq minutes de réflexion, et ont terminera premiers.


Habile coup d'oeil. Erik était clairement quelqu'un de puissant, et d'endurant. Ses bras et ses mollets l'exprimaient clairement. Quant à Kim, sa taille fine sous-entendaient qu'elle n'avait rien à envier à une gymnaste. Keith, lui, n'était que rapidité pure. Vivacité physique, et intellectuelle.


- Regardez. La cloche est à environ … cent mètres, je dirais.
- Et les autres nous distancent déjà … répondit Kim.
- Tu vois, mais tu n'observes pas. Il y a plus ou moins deux gros groupes. Les deux se dirigent, semble-t-il, sans réfléchir. L'un va vers ces énormes piscines de boues, trop larges pour être contournées, l'autre esquive les premières colonnes de bois, mais va finir par se retrouver au plein milieu de ce labyrinthe, pour finir par se perdre. Les murs sont bien trop hauts pour s'orienter.


Ses doigts désignèrent rapidement ce qu'il considéra comme des pièges. Mais il se rendit compte qu'en effet, son équipe commençait à perdre trop de temps. D'autres enfants se rendraient compte de leur bêtise et finiraient par rebrousser chemin, pour tenter de gagner de la hauteur. Il fallait accélérer.


- C'est simple. Erik, tu aides Kim à grimper sur ce poteau. Impossible d'atteindre les premières prises qui sont à deux mètres de haut sans aide. Une fois arrivée au sommet, Kim, tu sautes de piliers en piliers jusqu'à cette énorme … toile d'araignée.


Il désigna du menton un énorme amas de cordages qui recouvraient une bonne partie du terrain, et qui rejoignait presque directement la cloque. Il reprit.


- Erik, toi, tu te hisses à cette corde et tu te balances jusqu'à cette plateforme. Puis tu auras une quinzaine de mètres à faire en avançant avec tes bras, sur cette échelle posée à l'horizontale. Elle rejoint une autre plateforme qui, elle même, te permettra de rejoindre Kim sur sa toile.
- Ok ok, je vois. Et toi ?
- Je vais faire ce que je sais faire, courir, et me faire discret. Pas envie que d'autres me suivent.


Aucune objection. Keith aida Kim à grimper sur le dos d'Erik, qui lui même lui permit d'atteindre les petites interstices qui rongeait le poteau de bois. Les doigts de Kim agissaient comme de véritables crochets, et la hissèrent dix mètres plus haut. Au même moment, Erik atteignit sa plateforme. On l'aurait dit insensible à la gravité. La corde ne lui avait posé aucun problème.

La douleur du matin se changea en vague souvenir, tant l'adrénaline affluait dans leur sang.
Keith se mit à trottiner, étudiant rapidement le chemin qu'il allait prendre. Il entama enfin sa véritable course. Il bondit sur un tronc d'arbre, se propulsa au-dessus d'un énorme trou, enjamba une barrière, passa sous une plateforme, facilement accessible, mais inintéressante. Puis il entendit des pas derrière lui. Rapides. Une petite fille aux cheveux bleus. Kelly-087. Elle allait vite. Vraiment très vite. Keith accéléra. Trop confiant, il se pensait trop rapide pour être rattrapé, surtout à cette allure. Pourtant, Kelly gratta quelques centimètres. Encore, et encore. Elle était légèrement plus véloce, et elle avait décidé de le suivre. Le fait d'être rattrapé par une fille était irritable. Et Dieu sait qu'elle n'allait pas beaucoup plus vite que lui. Pourtant, l'inévitable arriva. Kelly se retrouva aux cotés de Keith, qui hésita, l'espace d'un instant, à la faucher purement et simplement dans sa course. Etait-ce interdit ? Il refusa cependant d'agir de la sorte, au détour d'un énorme mur. Ses pieds frôlèrent une corde, tendue à quelques centimètres du sol. Kelly, elle, s'étala au sol. Keith ne s'attarda guère, et profita de l'opportunité pour la semer. Elle ne le retrouva pas.
Quelques mètres le séparait de la cloche. Et un mur. Il leva les yeux au ciel. La toile. Il prit appui contre le dit mur, et se propulsa un peu plus haut. Ses mains s'accrochèrent à une corde. Il aperçut ses équipiers qui se précipitèrent pour le rejoindre rapidement. Son désir d'aller plus vite que Kelly l'avait lessivé. Et c'est avec un bonheur non caché qu'il attrapa la main d'Erik, qui lui facilita la remontée. Puis la cloche sonna. Kim, Erik, et Keith se retournèrent avec une synchronisation remarquable. Une seule personne au sommet, ce fameux John-117.


- On dirait qu'il s'est remit du coup de matraque, et même qu'il s'est très bien remit. Mais il est seul. On peut encore arriver premiers, remarqua le petit Terrien.


- Sauf que là-bas … Keith suivit le regard de Kim … eux, ils vont nous voler notre première place.


Alors que John venait d'atterrir, trente mètres plus bas, sur une pile de coussins, une équipe grimpait le poteau haut de trente mètres. Et ils n'étaient plus qu'à deux mètres de la cloche.
Les trois coéquipiers atteignirent une dernière plateforme. Devant eux, le poteau final. Et au-dessus … Trois sonneries résonnèrent, trois enfants retombèrent. Pas de première place pour l'équipe de Keith.


- Les femmes et les enfants d'abord, Kim.
- En tant qu'enfant, tu devrais y aller le premier, Keith, suggéra Erik.
- Bande d'idiots. Dépêchez vous de sauter, avant qu'on nous vole notre deuxième place.


Keith sauta, et s'accrocha au poteau. Kim le suivit. Erik fit de même. Quelques derniers efforts, et ils sonnèrent l'heure de leur dîner.
Une bonne entente s'était installée dans l'équipe durant l'épreuve. Quelques jours plus tard, Kim et Erik rentrèrent dans le cercle très fermé des rares amis de Keith.

>> Dossier Psychologique du Sujet Lewis


>> Prè-Améliorations Spartan-II

Keith est un jeune homme talentueux, montrant un réel sens de l'observation, dans le passé il aurait été un Alexandre ou un Gengis Khan, ce fut l'un des derniers enfants et il dépasse toute mes espérances. Il est parfait pour le Programme Spartan-II

>> Post Amélioration Spartan-II

Quel militaire ne rêve pas d'avoir un élément aussi ingénieux, aussi brillant, et aussi sage que le Black Spartan ? Doté de capacités intellectuelles admirables; il est réfléchi, calme, méthodique, et sa grande force se traduit par une cruelle efficacité pour les stratégies militaires. Sa sagesse et sa patience lui confèrent une capacité d'analyse exceptionnelle qui se couplent à un talent certains pour l'observation. Sa lucidité est aussi solide que son sang-froid, la colère lui étant étrangère. S'il flirte avec elle, personne ne s'en aperçoit. Il est, et se sait, supérieur aux autres humains. Son égo n'est pas à négliger. D'où son aversion pour les ordres, surtout lorsqu'ils lui viennent de fanfarons qui restent toute la journée assis devant leur bureau. A l'inverse, donner des ordres lui semble naturel. Il est né pour dominer, mais ne se vante jamais. Son cerveau est une merveille de l'évolution; il peut s'adapter aux situations les plus désespérées pour le sortir, lui et ses alliés, de situations parfois délicates. Le sens du sacrifice … au même titre que la colère, ça lui est étranger.
Adroit, perfectionniste, voir maniaque, sa voix grave et mélodieuse, mêlée à une gestuelle presque féline - assez déroutante, vous l'accorderez, pour ces montagnes de muscles que sont les Spartan II - bercent ses interlocuteurs. Et inéluctablement, ils finissent par s'accrocher à ses doucereuses paroles, comme un nouveau-né s'accroche au sein de sa mère. L'esprit lucide, admirablement équilibré, il représenterait le diplomate parfait si son cynisme et son humour laconique ne prenait pas aussi souvent le dessus. Un humour grinçant, une rhétorique acerbe, font de lui un orateur impitoyable, qui se délecte de l'agonie des proies prises dans sa toile.
L'intellect forgé par des centaines et des centaines d'heures passées le nez dans un livre, sa culture est impressionnante pour un soldat. Sun Tzu, Jules César, Napoléon Bonaparte; Keith n'est pas devenu un spécialiste de la stratégie militaire par la magie du saint esprit.
Mais ses connaissances ne s'arrêtent pas aux batailles , et aux généraux célèbres qui ont marqué l'histoire de leur sang. Les lettres, la philosophie, la psychologie, tant de pistes captivantes à explorer. Mais il lit moins qu'il ne le voudrait, la Guerre ne lui laissant que très peu de temps libre.
Il expose peu sa sagesse, et décoche quelques brèves remarques qui vous prouve que vous n'êtes qu'un enfant.

La testostérone est parfois … envahissante, en milieu militaire. Beaucoup de mâles cherchent à en dominer d'autres. Il n'est pas rare qu'un être bourru de préjugés quant aux Spartans se mette en tête d'en humilier un devant ses camarades. Si la plupart de ses frères répondent avec leur poings, le Black Spartan préfère écraser son adversaire à son propre jeu. Ses tirades frappent, transpercent. Avouons le, ce genre " d'affrontements " se finit bien souvent par des os brisés. L'opposant cède à la rage, et le regrette amèrement.


>> Enregistrements vocaux Kim :

>> 3 Février 2525 … déjà plusieurs semaines qu'on nous a administré les augmentations génétiques … Déjà plusieurs semaines qu'Erik n'est plus … Ils l'ont jeté dans l'espace, comme tous les autres … * Long silence. * Mes yeux … J'ai peur d'oublier le visage de mes parents … le visage de mes frères … J'ai peur. On m'a dit qu'une place m'était réservée au SRN … Peut être que je pourrais suivre le parcours de Keith. Dieu merci, lui va bien. Il se remet difficilement, comme nous tous. J'espère le revoir un jour … revoir … un bien grand mot. J'espère qu'il ne craquera pas psychologiquement. La mort d'Erik l'a énormément touché …

>> 19 septembre 2525, une ambiance pesante règne au siège du SRN. Une fuite, vers un camp rebelle. Leur base a été repérée dans une ceinture d'astéroïdes du système Eridanus. Il a été décidé de tester les capacités des Spartans. Une escouade s'est infiltrée dans la base, et a capturé le dirigeant rebelle Robert Watts. Un franc succès. Par la suite, le SRN a interrogé Watts qui a donné quelques noms. Je n'en sais pas plus. D'après mes infos, Keith ne faisait pas parti de la première escouade. Mais il a été envoyé, il y a trois jours, vers une autre base, dans le même système. Il s'est infiltré, a glané de nombreuses informations sur les rebelles, et a capturé l'un des contacts de la taupe. Il a été exemplaire, et a parfaitement réussi sa mission. Je suis vraiment très contente pour lui.

Fin du Rapport Psychologique N°161-B421/November

>> Apparence :

Le sujet 161 n'est pas un cas particulier au sein de des Spartans de Classe I, Tout comme ces confrères il est endurant, agile et rapide, extrêmement rapide. Il a extrêmement bien réagit aux améliorations Spartans ce qui fait qu'il possède une carrure plus forte que n'importe qu'elle humain "standard". Aux dernières mesures le Blackspartan mesurait exactement 2,22 mètres pour un poids approximatif de 129 kilos. ses cheveux de couleur noir ne sont pas soumis au protocole militaire, mais cependant ne dépasse pas les 15 cm, qui sont alors en parfaite concordance avec ses yeux d'un bleu rare.

Conformément au Protocole de la Section 3, Le BlackSpartan possède une armure intégrale Mjolnïr de couleur Noir Mate.

>> Une armure MJOLNIR Mark IV :

Cliquer pour ouvrir le Rapport de Dotation de l'amure Mjonïr Mk IV:
>> Le casque : Entièrement fait de titane pour le revêtement extérieur, ce casque est d'abord un élément défensif, pour protéger la tête de l'utilisateur et l'aider dans des conditions de combats hostiles, il est équipé de filtres pour éliminer les toxines nocives présentent dans l'air et d'une alimentation en oxygène pour permettre à l'utilisateur de respirer pendant une durée globale de 180 minutes. C'est un casque unique, adapté aux nécessitées du soldat. Celui de 161 comprend également deux capteurs, thermique et de mouvement, reliés à un radar de proximité de 25 mètres.

Il intègre un système de caméra embarquée pour enregistrer des événements vus par l'utilisateur ( 100 heures ), un ensemble d'éclairage solaire et un système de communication ultra-développé, qui permet la transmission radio et de données, avec un accès prioritaire sur les canaux FLEETCOM, TACCOM, SATCOM et HIGHCOM. Le casque de 161 possède également un canal TEAMCOM privé pour son équipe. Le canal d'urgence E-BAND est également joignable.

Pour rappel le canal FLEETCOM est une liaison publique pour atteindre les vaisseaux en orbites, TACCOM est un canal court à portée tactique, réservé à la transmission de données. SATCOM permet la transmission de n'importe quel élément, à travers les satellites en orbite, vers les vaisseaux dans l'espace ou même une base de l'autre côté de la planète. HIGHCOM est le réseau du Haut Commandement, qui permet de joindre les officiers de hauts rangs et n'est utilisé que par eux. La E-BAND représente le canal d'urgence, publique, pour les situations dangereuses. Et enfin TEAMCOM est uniquement utilisé à la transmission audio en directe avec les membres d'une escouade réduite ou une équipe.
Finalement le casque intègre un système d'interface neurale, avec la présence du ATH qui permet l'identification des armes qu'utilise l'utilisateur grâce à des capteurs dans ses mains, et surtout la liaison avec les implants neuraux. Deux puces de processeurs sont implantées dans le crâne du Spartan, à l'arrière de la tête. Ces puces permettent de faire le lien entre le cerveau de l'utilisateur et l'armure elle-même, permettant aux soldat de mouvoir son armure avec sa pensée.

>> Le revêtement externe : Représente l'enveloppe externe de l'armure. Fait d'un alliage de Titane épais, cette couche recouvre tout le corps de l'utilisateur. Extrêmement résistante, elle protège le soldat de tir d'armes légères et d'explosion de moyenne ampleur. Elle peut également résister à un faible nombre de tirs de balles perforantes avant d'être percée. Enfin elle est recouverte d'une couche de réfraction pour disperser la chaleur des tirs plasmas mais ne peut pas résister à plus de trois coups directs d'armes de ce genre.
On distingue alors le revêtement principal, fait à partir de titane pur, non coloré, qui protège tout le corps de l'utilisateur. Et le revêtement secondaire, qui se traduit par des plaques de titane légers, coloré en blanche, qui recouvre certaines parties, caractérisées comme "sensibles", de l'anatomie du sujet. On dénombre alors la tête, le torse, les épaules, les avant-bras, la partie centrale des mains, le bassin, les jambes et les pieds.

>> La combinaison de protection : Prise en sandwich entre la couche externe et le rembourrage interne de l'armure, cette combinaison noire blindée est faite à partir d'un matériau à base de titane ce qui fait qu'elle est très résistante et flexible. Elle apporte un blindage supplémentaire notamment contre les attaques balistiques et contribue également à la dispersion de chaleur des armes plasma.

>> Le gel Hydrostatique : Sous la combinaison de protection se trouve une couche de gel silicone. Cette couche permet de réguler la température de l'armure et de protéger l'utilisateur contre les forces de pressions environnantes. Elle possède un seuil de forces à ne pas dépasser, sous peine qu'elle ne fasse plus effet.

>> Le métal réactif à couche de cristaux liquides : Ce métal représente la structure interne de l'armure. Il permet d’améliorer les performances du BlackSpartan en augmentant sa résistance, son temps de réaction, sa mobilité, sa vitesse et sa force. Ce métal est monté entre les différentes plaques extérieures et la combinaison de protection.

>> Le sceau de pression : Élément vital de l'armure, ce sceau permet de conserver l’étanchéité de l'armure que se soit dans l'eau ou l'espace. Ce sceau peut aisément céder si la pression est trop forte ou que le gel hydrostatique ne peut plus remplir sa fonction.

>> Les ports d'injection de Biofoam : Représente les ouvertures dans l'armure qui permettent à l'utilisateur de s'injecter une dose de Biofoam directement dans son organisme.
Ces ports sont hermétiquement fermés, comme le reste de l'armure, mais peuvent permettre au spartan d'insérer une seringue de Biofoam pour administrer un soin locale. Pour ce faire il existe un port sur chaque face intérieure des mollets, sur le sein gauche, le flanc gauche, le flanc droit, à l’intérieur des avants-bras et des bras, et à la base du cou.
Pour rappel le Biofoam est un auto-obturant, qui remplit les blessures avec un mélange d'antibactériens et de mousse de polymère régénératrice. Il permet le maintient des organes blessés, les empêchant de s’abîmer en bougeant, et l'interruption des saignements et des hémorragies.

>> Les bandes magnétiques titulaires d'armes : Ces bandes sont en fait de petits aimants extrêmement puissants disposés sur les jambes, la taille et dans le dos de l'armure. Ils permettent de retenir des armes, des grenades et toute sorte de matériel métallique.
L'armure comporte également un système d'aimant sur les bottes et les gants, pour permettre à l'utilisateur de rester attaché à une surface métallique dans des environnements sans gravité. Ce système est activé mentalement par le porteur.

>> Le réacteur à fusion : Autre élément essentiel à l'utilisation de l'armure. Ce réacteur fournit l'énergie nécessaire au fonctionnement de l'ensemble. Il est construit dans le dos de l'armure et permet un mouvement quasi-illimité à l'utilisateur.


Cliquer pour ouvrir le Dossier Concernant la Fireteam nom de code Aegis. [PNJ:
]




Kim .H [Aegis Two]

Sexe : Féminin
Matricule : 23942 - 49204 - KH
Âge : 15 ans
Planète natale : Terre
Faction : SRN
Grade : Black Spartan
Relation : Secrètement Amoureuse de Keith
Spécialisation : Agent de Renseignement / Démolition





Elliot .S [Aegis Three]

Sexe : Masculin
Matricule : 42320 - 49942 - ES
Âge : 14 ans
Planète natale : Masculin
Faction : SRN
Grade : Black Spartan
Relation : N/a
Spécialisation : Agent de Renseignement / Close Quarter

>> COMMANDE : Fermeture Session
Confirmation : Oui Non

...
FERMETURE CONFIRMÉE
Au revoir, Professeur Foster
...

avatar
Aegis One
BlackSpartan

Age : 14

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
75/75  (75/75)
Expérience:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Endoctrinement et Tolérance.

Message par Vill 'Vakam le Mar 28 Mai - 15:41

Et ben Putain (désolé du terme) j'ai envie de Dire, Legacy, Que c'est du beau boulot! J'attends de voir la réaction de Mon ami Spartan.
Je vais te copier pour mon persos de l'UNSC. :p

_________________


"Les Prophètes vous mentent, et vous les suivez dans leur folie !"
avatar
Vill 'Vakam
Sangheili Ultra hérétique

Sexe : Masculin Age : 21 ans
Localisation : Cassini, près de mon transporteur d'assaut.
Armes : Double Fusil Plasma - Dague à énergie

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
75/75  (75/75)
Expérience:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Endoctrinement et Tolérance.

Message par Spartan D-129 le Mar 28 Mai - 15:59

Je n'ai pas encore fini de lire mais je te valide quand même car c'est complet et tu as fait un travail fénoménale ( Je suis pas sur de l'écriture ). Vraiment, très bon boulot, je te souhaite donc la bienvenu parmis les membres de l'UNSC.

Vill, voudrais tu l'ajouter au groupe UNSC.

Spartan D-129

_________________
Toute l'histoire de mon spartan dans l'ordre.
Spoiler:
avatar
Spartan D-129
Spartan, Lieutenant

Sexe : Masculin Age : 21
Localisation : Harvest
Armes : M392 DMR / M319 IGL

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
75/75  (75/75)
Expérience:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur http://team-aure.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Endoctrinement et Tolérance.

Message par Aegis One le Mer 29 Mai - 0:53

Tout d'abord merci de cette accueil Smile

/> Jeje : Je te remercie pour ton commentaire Wink Certes je m'attendais plus à une critique mais c'est déjà très bien, en ce qui concerne " me copier pour ton personnage UNSC " il n'y a aucun problème tant que tu ne prends pas l'intégralité de la fiche mais si tu souhaite t'en inspirer fais donc Smile Je suis toujours content de pouvoir inspirer des membres. Quoi qu'il en soit tu vois quand je te dis que j'aime bien faire des fiches RP, c'est pour cela que je boss sur Halo Legacy.

/> Spartan D-129 : "phénoménal" De même je remercie non seulement pour ton commentaire mais également pour la validation même si je la trouve un peu intempestive cela fais toujours énormément plaisir.
avatar
Aegis One
BlackSpartan

Age : 14

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
75/75  (75/75)
Expérience:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Endoctrinement et Tolérance.

Message par Ecles-035 le Mer 29 Mai - 12:18

Mon dieu cette présentation o_O je savais même pas qu'on pouvait faire des truc du genre, c'est complètement DOOM.
avatar
Ecles-035
Spartan, Adjudant

Sexe : Masculin Age : 22

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
75/75  (75/75)
Expérience:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Endoctrinement et Tolérance.

Message par Napnap le Mer 29 Mai - 20:39

Incroyable ! Sur ce, je te souhaite le staff tout entier et moi-même un grand bienvenue.
Elle claque ta fiche ! Wink
avatar
Napnap
Unggoy Impérial

Sexe : Masculin Localisation : Sur un cargo humain en mission
Armes : Pistolet à Plasma ; Canon à Combustible

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
0/75  (0/75)
Expérience:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur http://halofact.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Endoctrinement et Tolérance.

Message par Aegis One le Jeu 30 Mai - 4:28

Un grand merci s'impose suite à ce grand bienvenue merci encore Smile cela fais toujours plaisir d'avoir des commentaires positif sur sa fiche Smile
avatar
Aegis One
BlackSpartan

Age : 14

Feuille de personnage
Niveau du personnage:
75/75  (75/75)
Expérience:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Endoctrinement et Tolérance.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum